samedi 6 octobre 2012

Estang


Nous consacrons le dernier jour de nos vacances chez nos amis à une visite du joli village d'Estang. Estang est une commune située au nord-ouest du département du Gers au centre de l'ancienne province de la Gaule romaine, la Novempopulanie, qui avait pour capitale l'ancienne Elusa (Éauze). Estang est tout proche du département des Landes.
Le Gers est un important département « jacquaire », ainsi la via Podiensis (la voie du Puy, nom latin d'un des quatre chemins de France du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle) passe tout près d'Estang, le contournant par le sud.
Estang possède deux monuments inscrits à l'inventaire supplémentaire des monument historiques, à savoir l'église et les arènes.

L'église Notre Dame
Des trois églises de 1860  Il ne reste à Estang que l'église Notre-Dame alors qu'il y en avait 3 en 1860.


L'origine est inconnue, mais des éléments architecturaux de la partie centrale portent des éléments construits au XII e siècle.
Elle a été bâtie au lieu-dit Castelbielh. Le clocher date du 19e S.


 L'abside(le chœur) et ses deux absidioles (petites chapelles attenantes à l'abside) datent de l'époque romane.

 

Le chœur comprend des arcades portées par des colonnes reposant sur une ample banquette de pierre. 




















Le plus ancien des chapiteaux au-dessus des colonnes du chœur représente un groupe de lions de style roman,


  les quatre autres à feuilles d’acanthe, sont de style gothique.

















sur les piliers les croix des templiers







 L' autel,  de style roman, a remplacé l'imposant autel de marbre blanc qui a été enlevé après Vatican II.
Il a été offert par un donateur estangois. 

l'ancien autel
   Les vitraux ont été remplacés au XXe siècle, ils sont de factures modernes.




 Il en reste néanmoins quelques uns plus anciens



  les moulins. 
 Nous pouvons voir deux moulins,





l'un a été magnifiquement restauré,












 

 l'autre...tout est à faire...





  Les arènes

 Les arènes d'Estang ont été construites en 1901, elles sont uniques.





Elles sont inscrites au répertoire des monuments historiques depuis 1984, et à l'inventaire supplémentaire depuis 1994 pour l'originalité de leur architecture et de leur intérêt ethnologique.















Elles sont intégralement construites en bois.



 



Le sol en terre battue doit être suffisamment dur pour que la vache, l'écarteur et le sauteur puissent évoluer normalement.












La piste est rectangulaire (40*32m) et est arrondie à une extrémité.

Chaque été s'y tiennent des courses landaises.
A la différence de la corrida, il n'y a pas de mise à mort barbare du taureau.

Le 19 août 1984, François Mitterrand alors président de la république fit une visite inopinée lors d'une course landaise. Une plaque commémorative indique l'évènement.




Le lavoir communal joliment fleuri, possède une charpente imposante qui protégeait les lavandières du soleil et de la pluie. 
L'eau provient de la Hount Sante. 
"Hount" signifie œil, fenêtre transparente entre l'existence humaine et le monde souterrain (en Gascogne, on disait lorsqu'une source tarissait, que la fée avait fermé l'œil.
Pourquoi Sainte? peut-être est-elle une fontaine miraculeuse.



Une Croix en fer forgé  qui a été implantée à une croisée de route sur un socle, en souvenir d'une mission qui a eu lieu dans la paroisse en 1854. Elle est ornée de sarments de vigne avec grappes et feuilles. Au centre de la croix nous voyons le rayonnement du soleil, une Couronne d'épines, et l'Agneau reposant sur le livre de l'apocalypse.


Et enfin le village, ses rues, ses maisons pour certaines à colombages, agréablement fleuris





 




 












Et pour finir, nous faisons un petit tour par la rue des fêtards !







1 commentaire:

  1. la place des fêtards,en principe, ne doit pas être trop loin des arènes, non???

    RépondreSupprimer