mercredi 24 septembre 2014

le sentier de l'aqueduc du Pont du Gard




En ce beau mois de mai 2014, nous passons un magnifique week end chez nos amis  H et JP à Vers Pont du Gard.

Sous un beau soleil printanier nous partons du village de Vers Pont du Gard, et très rapidement nous prenons un sentier à travers la garrigue.
 
Il s'agit du sentier des vestiges du Pont du Gard qui suit sur 3,5km les vestiges de l’aqueduc. 
 Il nous mène  jusqu'au spectaculaire Pont du Gard.
Ces vestiges sont impressionnants mais hélas pas entretenus..


 

 
  A l’époque de l’empereur Claude, au 1er siècle de notre ère, Nîmes était une grande ville. 
Les eaux locales étant insuffisantes pour alimenter la ville, les Romains ont donc décidé de construire un aqueduc pour apporter l'eau de la Fontaine d'Eure à Uzès jusqu'à Nîmes.

La longueur totale de cette construction est de 50 kilomètres avec une légère pente de 25 centimètres par kilomètre. Le débit était de 20 000 à 35 000m3 par jour.









 A Fontaine d'Eure sur la commune d'Uzès nous pouvons voir les vestiges des canalisations de captation des eaux de l'Eure.
 

 

Les canalisations (specus) ont une largeur constante de 1,35 m. Elles sont recouvertes d’une voûte protégée par un enduit de mortier de chaux.


 
l'Eure
  
La durée de fonctionnement de l’aqueduc a été de six siècles. 
Plusieurs ponts et tunnels ont été construits  pour traverser les torrents, les collines et la garrigue.
 
Le Pont du Gard a échappé aux griffes du temps et il est le seul  encore debout aujourd'hui.



Il à trois étages et est  la pièce la plus grandiose et la plus spectaculaire des vestiges de l'aqueduc romain. 
L’eau passait sur le 3e étage.   

 
 
 Il enjambe le Gardon.
  Il est construit avec des blocs énormes posés à sec. 

Elles proviennent de la carrière de l’Estel qui a été un des principaux lieux d’extraction de la pierre utilisée pour sa construction.

 Sa longueur totale est de 274m, sa hauteur de 49m.




 La plus grande arche est large de 24.52m.

L'édification des arches du Pont du Gard a demandé une technique spéciale ; au lieu de construire les voûtes dans leur ensemble, elles ont été élevées par arcs indépendants, montés séparément, ce qui était une technique de construction nouvelle pour les Romains.



Près d'un millier d'ouvriers ont travaillé sur ce chantier colossal achevé en seulement 5 ans.

Il a été classé monument historique en 1840 et inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en décembre 1985.




Cette promenade originale nous révèle l’ampleur du travail qu’ont effectué les romain, mais elle permet également de flâner et de se ressourcer en plongeant  dans cette magnifique garrigue avec ses couleurs, ses fleurs, ses oliviers centenaires, ses chênes verts qui poussent à profusion, sans oublier ses odeurs et le chant des cigales.

































































2 commentaires:

  1. bizarre quand même, je ne me souvenais plus que j'avais été empereur; il est vrai que cela remonte à bien loin et qu'avec les siècles, ma mémoire est quelque peu défaillante...

    RépondreSupprimer
  2. Photos superbes et textes très enrichissants, comme toujours !
    Ca donne envie d'aller se promener :)

    RépondreSupprimer