mardi 21 juillet 2015

La fondation Vuitton



Une petite promenade à la fondation Vuitton ?

Le bâtiment est situé au bois de Boulogne et à proximité du jardin d’acclimatation.

Moyennant 1€ vous pouvez utiliser la navette mise à la disposition des visiteurs. A partir de la place Charles de Gaulle, à l'angle de l'avenue de Friedland et à proximité de la sortie de métro des rotations toutes les 10 à 15 minutes environ sont mises en place. Cette formule est bien plus pratique que le métro qui vous dépose à 20minutes à pieds du site.
La fondation Louis Vuitton, créée en 2006 par le groupe LVMH et a pour objectif de promouvoir l’art et la culture.

La conception du bâtiment est confiée à l'architecte Frank Gehry. Le terrassement débute en mars 2008 et l’inauguration a lieu le 20 octobre 2014.

Frank Owen Goldberg, dit Frank Owen Gehry, né en 1929 à Toronto, est un architecte américano-canadien, il est considéré au début du XXIe siècle comme un des plus importants architectes vivants.

Ses œuvres les plus connues sont le Musée Guggenheim àBilbao, le Ray and Maria Stata Center à Cambridge dans le Massachusetts, le Walt Disney Concert Hall en centre-ville de Los Angeles, l'Experience Music Project de Seattle, le Weisman Art Museum à Minneapolis, la Maison dansante du centre de Prague, la Cinémathèque française à Paris etc….
Pour la fondation Vuitton, Franck Gehry a créé un bâtiment unique parfaitement intégré dans les arbres du bois de Boulogne.

















Nous avons pu voir l’exposition temporaire intitulée Les Clefs d’une passion qui réunissait des œuvres fondatrices de la modernité : Mondrian, Malevitch, de Delaunay, Léger, Picabia, Munch, Dix, Giacometti, Matisse ...Hélas je ne peux présenter aucune photo, elles étaient interdites.



Parmi  l’exposition permanente voici quelques œuvres :
Gilbert (1943-Italie) et Georges (1942-Royaume Unis). Class war,militant gateway (1986)_triptyque.
Gilbert et georges se font connaître en s’autoproclamant ‘sculptures vivantes ». Ils développent un nouvel humanisme revendiquant l’art pour tous avec des assemblages de photos d’abord en noir et blanc puis en couleurs dont le résultat a été comparé à du vitrail.
Leurs thèmes de travail : la religion, la sexualité, la mort la violence….



Andréas Gursky (1955-Allemagne) dresse à partir des années 1990, un inventaire des lieux et des évènements emblématiques de la vie mondialisée. Ses réalisations ont recours à l’informatique. Jeux savants de lumières et de couleurs.
Andy Warhol – portraits of jews








Sur la terrasse, Adrian Villar Rojas (1980-Argentine) Where the slaves live (2014). Le titre de cette sculpture monumentale (où les esclaves vivent) se réfère à la racine du mot « vernaculaire », verna signifiant esclave. Cet objet évoque une citerne d’eau. Composée de différentes strates de matériaux organiques et inorganiques venant du monde entier, c’est une sculpture vivante se transformant avec le temps .
 
La visite de la fondation terminée, nous profitons de la fraîcheur du beau jardin d'acclimatation qui jouxte la fondation. 
C’est un parc de loisirs et d'agrément qui s’étend sur 19 hectares qui a été voulu par l’empereur Napoléon III qui veut doter la ville de Paris d’un parc paysagé.
En 1860, il inaugure le jardin zoologique du jardin d'acclimatation en présence de l’impératrice Eugénie et d’invités illustres comme J Offenbach, P Mérimée, H Berlioz, A Dumas et TH Gautier. 
La ballade dans ce parc fut un vrai plaisir.


 
 

 


 
Le pigeonnier


Rencontre avec quelques volatiles 

 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire