dimanche 26 août 2012

Le Château Busca Maniban


 

Aujourd’hui, 3e jour de vacances ce sera la visite du château Busca Maniban.

Il est situé à  l'extérieur du village de Mansencome (Massencoma en gascon) au cœur de la Ténarèze dans le  Gers, terroir que la vigne affectionne depuis l’époque gallo-romaine.
C’est Thomas de Maniban, avocat au Parlement de Toulouse, qui fit bâtir la demeure actuelle en 1649. 



Qui étaient les Maniban ?
Grâce à wikipedia nous pouvons répondre à la question « Les Maniban sont une famille de bourgeois qui gravit l'échelle sociale en occupant des charges. Ce fut le cas de Jean, maître des requêtes ou notaire royal, puis de Thomas, son fils, avocat général du parlement de Toulouse. Le petit-fils de celui-ci fut président du parlement du Languedoc. Le Marquisat leur fut donné en 1681 Les armes de la famille, gravées sur le fronton de leur château côté jardin, portent le double attribut de magistrat et marquis. »



Le Château du Busca-Maniban est un édifice de style classique de Gascogne, classé monument historique. Le corps principal, s'étend sur 80 m, comprend trois étages et est entouré d'une cour et d'un vaste jardin.
 




Le portail d'entrée est coiffé d'un chapeau de gendarme, Il ouvre sur la cour d'honneur. Il porte la date de 1649, date de début des travaux qui se poursuivirent jusqu'à la fin du règne
de Louis 14







 


Les bâtiments sont construits en U autour de la cour.
 



A gauche un bâtiment curieusement crénelées.










La chapelle date du 15ème siècle elle était l’église du bourg avec des fresques du 17e siècle. Y sont conservées de nombreuses reliques.

 Nous entrons dans l’immense vestibule du château Busca Maniban éclairé par les fenêtres du palier côté jardin.
Il comporte un escalier monumental, avec des colonnes de style ionique et une rampe en fer forgé du 18e siècle.
une magnifique tapisserie meuble le mur aveugle du grand escalier
 
 
 



Le vestibule donne sur un jardin à la française. Nous nous y rendons ce qui permet d’admirer le côté sud du château. La façade de l'édifice est ornée de trompe-l’œil.


Le blason est parfaitement conservé.

  
 Du jardin nous pouvons voir la plus vieille brûlerie du Gers  qui a été construite par Thomas Maniban en 1649 attestant de la production d’armagnac dès sa construction. 

De la terrasse, nous voyons les vignobles, et par temps clair les Pyrénées à l'horizon.

Nous revenons dans le château. Au au rez-de-chaussée se trouvent les cuisines avec un four à pain, et la salle de garde avec une cheminée monumentale.





















 


 
Tout le château est magnifiquement meublé.
 







Au premier étage, sous la galerie, une porte conduit à « la salle à l'italienne ». Celle-ci nomme des hommes de la région, des parlementaires, des guerriers, des ecclésiastiques et des historiens.


 
un cabinet italien d'époque renaissance


un magnifique paravent

 


Au plafond un lustre en cristal et tout autour de la pièce le nom d’hommes illustres et des bustes en plâtre.








Le château et le domaine de 200ha de vigne appartiennent aujourd’hui à la  famille Ferron – Palthey.

Ils sont les descendants du docteur Rizon, de Condom qui en 1803 acheta à la Marquise le domaine. La propriété est dans la famille depuis six générations.
Outre la spécificité d’être resté dans la famille depuis 6 générations, et de produire de l’armagnac depuis le milieu du 17e siècle grâce à ses 200 ha de vignes, le Château du Busca-Maniban est de tout le terroir d’Armagnac le seul domaine propriétaire-récoltant qui soit aussi classé Monument Historique de France.

Bien sûr.....une dégustation d’Armagnac est offerte à l’issue de la visite avec... possibilité d’achat.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire